Entretien avec notre ambassadrice de mars

visuel_ambassadeur_mars

Bonjour, à vous, nouvel Ambassadeur ! Quel plaisir de vous connaître ! Vous êtes donc notre Ambassadeur du mois de mars, parlez-nous un peu de vous ? Comment connaissez-vous Sarlat et le Périgord Noir ? Je ne vis pas à Sarlat à mon grand désespoir. Mon fils aîné a été muté en Dordogne ; il est arrivé il y a 2 ans en janvier ; la neige était là, la région me paraissait sinistre, grise et puis nous avons visité Sarlat, les oies sous la neige, la cité médiévale et puis, et puis nous sommes revenus au printemps car ma 3ème Louloutte est née. Tout avait changé, nous avons découvert Castelnaud, la Maison Forte de Reignac et à chaque voyage ce sont de nouvelles découvertes : les Grottes du Roc de Cazelle, le Village du Bournat, les superbes jardins du Manoir d’Eyrignac et ceux de Marqueyssac, Fest’Oie, que de richesses encore à découvrir .

Quelle est la plus belle définition que vous pourriez-faire de Sarlat et du Périgord Noir ?  Sarlat nous fait pénétrer dans son histoire riche et ses fastueux édifices. Le Périgord, un puits sans fond de richesses et de patrimoine.

Si vous deviez partager votre expérience avec vos amis, quel petit secret/ conseil/ lieu fétiche leur conseillerez-vous ? Mes routines de visite : les châteaux, les jardins, les villages et villes alentours, tout a une histoire, mes séjours sont toujours à la Couleuvrine, un lieu charmant et convivial.

Quelles ont été vos plus belles découvertes?
J’ai adoré la Place aux oies à Sarlat, la lanterne des morts, le village de Domme et sa grotte habitée par de « petites bêtes » dont j’ai horreur, le rire des filles faisait plaisir. Moi qui ai le vertige, mes Petites Filles m’ont fait monter en haut de la tour de Moncalou.

Que diriez-vous aux personnes qui hésitent encore à venir à Sarlat et en Périgord Noir pour les convaincre ? Il faut aller à Sarlat et en Périgord, on entre dans notre histoire et on ne peut s’ennuyer tant il y a faire et puis comme le dit Curmonsky (gastronome et critique culinaire) la cuisine du Périgord est sans beurre et sans reproche.

Pour finir, résumez Sarlat en 3 mots : Accueillant, magnifique et ensorcelant ! C’est certainement trop long, mais j’adore tellement cette région. Encore une fois merci.

 

 

L’Office de Tourisme Sarlat Périgord Noir remercie le Musée du machinisme agricole de Salviac et les Jardins du Manoir d’Eyrignac nos partenaires sur cette opération.

Ce contenu a été publié dans Mot de l'Office. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *